Index du Forum

Forum du groupe d'auteurs les Sadiques Yaoistes qui écrit des fanfictions, fictions originales et fait des traductions. Sur fictionpress et fanfiction.net.
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: The nine lives of Harry Potter ::

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cleo McPhee
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2012
Messages: 392
Localisation: Ici et ailleurs
fandom:: Harry Potter, NCIS, Esprits Criminels, Death Note, Naruto (UA), FMA (UA), Numb3rs, Dr House, Twilight, XMen, Demons, Sherlock, Tokio Hotel, CSI (Miami, NY, Vegas), Supernatural, Avengers, etc etc
Gémeaux (21mai-20juin) Coq
Cotations Membres: 173
Moyenne: 0,44

MessagePosté le: Sam 23 Juin - 11:36 (2012)    Sujet du message: The nine lives of Harry Potter Répondre en citant

Disclaimer : Rien ne nous appartient, tout est à JKR, même pas cette fic dont nous ne sommes que les humbles traducteurs.

Auteur : MaskedNightmare

Traductrice : Cleo McPhee

Bêta : Tony McPhee

Ratio : M

Paring : Salazar / Harry / Godric

Statut : Complète

Avancement : 6/11 chapitres.

Titre : The nine lives of Harry Potter.

Résumé : Le garçon qui a survécu à échappé tant de fois à la mort, est-il si surprenant que son animagus soit un chat ? Cependant, après qu'il est survécu à la guerre, sa vie n'est pas telle qu'il la souhaitait. Est ce juste un accident de Potion ? Ou un coup de pousse du destin ? Slash

Nous espérons que ce premier chapitre vous plaira. Comme l'auteur n'a toujours pas répondu à notre demande pour traduire sa fic, nous ne la publions que sur le forum. Si l'auteur se manifeste et nous demande d'enlever sa fic, nous le ferons.

The nine lives of Harry Potter.

Chapitre 1 : First Life

Les yeux de jade surveillaient attentivement le travail des élèves. Il y avait environ un an que Harry avait pris sa forme animagus. Personne ne savait pourquoi il restait sous cette forme. Bien sûr, il redevenait humain chaque nuit. Mais personne n'était là pour le voir. Les étudiants avaient depuis longtemps cessé de poser des questions. Ils suivaient seulement les instructions écrites au tableau et quand ils posaient des questions, la craie se mettait en mouvement et écrivait la réponse.

Il n'y avait qu'une personne qui avait compris le choix de Harry. Severus Snape qui avait survécu à la morsure de Nagini. Après qu'il ait survécu, il était passé du statut de paria à celui de grand héros de guerre. Severus détestait ça. C'était grâce à ça qu'il comprenait Harry pour la première fois.

Harry slalomait dans les couloirs comme il pouvait pour éviter de se faire piétiner par les élèves. Bien sûr, ils savaient qu'il était là mais ils étaient adolescents et ne contrôlaient pas toujours leurs mouvements. Spécialement dans les couloirs bondés.

Il poussa un miaulement de surprise quand quelqu'un le souleva soudainement. Il jeta un regard brillant aux yeux sombres qui l'observaient. Cela équivalait à un rougissement pour le chat mais Severus ne fit aucune remarque et se contenta de le poser sur son épaule. Harry n'avait pas beaucoup de classes ce jour là et avait décidé de rester avec Severus. Puis, comme Severus dominait largement les élèves, il n'avait plus à craindre d'être piétiné.

Severus réalisa que Harry semblait ravi de l'endroit où il se trouvait et lui permit de rester. Il doutait que beaucoup de gens soient restés auprès de Harry pour lui donner le confort dont il avait besoin. Il trouva toutefois plus difficile de garder son autorité dans sa classe avec Harry sur son épaule puisque les étudiants ricanaient.

À un moment, il réprimanda une élève de Poufsouffle qui faillit provoquer la première explosion de la journée. Malheureusement, il fut interrompu au milieu de sa diatribe par un Harry qui s'assit sur son épaule et lança un « miaou » d'approbation. La classe fut silencieuse un moment avant qu'un éclat de rire général s'élève.

Les yeux de Severus se rétrécirent et il murmura furieusement.

- Si vous voulez Harry, je peux très bien vous laisser tomber dans le chaudron.

Le message sembla passer et Harry descendit de son épaule avec un petit souffle. Severus lui fit un sourire avant de plisser les yeux en direction des élèves et d'aboyer :

- Retournez à vos horribles mixtures !

Harry recommença à ignorer les élèves et s'enroula autour du cou de Severus avant de s'endormir en poussant un doux ronronnement. Alors qu'il dormait, il pensa qu'il était réellement plus heureux qu'il ne l'avait jamais été. Il était presque triste en se rendant compte qu'il était plus heureux sous sa forme de chat, installé sur les épaules du professeur qu'il avant tant détesté. Le petit chat soupira dans ses pensées. Il avait pensé que tout serait différent après la guerre mais ce n'était pas le cas.

Les gens continuaient à ne voir que sa célébrité et son argent et restaient à ses côtés pour ça. Il était étonnant que Severus soit le seul à le voir lui, tel qu'il était vraiment et pas son image de héros. Les lèvres roses du petit chat s'étirèrent en un petit sourire ; Bien sûr il pensait qu'un certain loup garou et son louveteau pourrait avoir quelque chose à voir avec ce changement.

Tonks était morte durant la guerre et avait laissé Remus seul et totalement anéanti avec un fils très jeune à élever. Et, Harry ne connaissait pas les détails croustillants mais il semblait qu'un certain maître des potions était venu apporter sa potion Tue-Loup à Remus et n'était jamais reparti.

Il se blottit contre le cou du professeur, dans le monde de ses rêves, il pouvait prétendre que cette chaleur venait de quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui était seul comme lui... quelqu'un qui l'aimait lui.

Severus jeta un coup d'oeil au chat sur son épaule et son regard s'assombrit quand il vit l'expression nostalgique dans les yeux du félin. Il n'aurait jamais pensé qu'un chat puisse avoir cette expression mais Harry en était visiblement capable. Il soupira et fit glisser sa main le long du corps du chat. Il se remémora sa dernière discussion avec Remus et l'inquiétude de ce dernier pour son filleul. Il l'avait rassuré en lui disant que Harry devait juste s'adapter...mais...maintenant...il n'en était plus très sûr.

Il continua ses cours de l'après midi avec le chat sur son épaule. Son esprit occupé à la fois à garder un œil sur ses élèves et trouver une solution pour le bonheur de Harry. Il se demanda si les amis de Harry sauraient quoi faire. Même s'ils l'avaient un peu rejeté. Après la guerre, ils s'étaient rapidement mariés et étaient partis pour une très longue lune de miel. Bien que personne ne pouvait les blâmer, il semblait que Harry avait été abandonné à nouveau.

Remus et lui faisaient de leur mieux pour rester proche de Harry. Severus amenait souvent Chat Harry à la maison pour jouer avec Teddy et déguster du Thon pendant qu'ils dînaient. Remus avait souvent demander à Harry de reprendre forme humaine mais ce dernier avait toujours refusé. Ça avait blessé le loup garou de savoir que Harry avait en lui une profonde blessure qu'il ne pouvait cacher sous sa forme humain, mais il avait compris et accepté.

Severus grogna quand un Serdaigle impatient commença à améliorer sa potion avec quelques ingrédients supplémentaires. Autant il méprisait des Gryffondor pour leur témérité ou l'angoisse des Poufsouffle mais aucun ne semblait posséder l'audace qui caractérisait les Serdaigles. Il tenta d'avertir l'élève en criant son nom mais il ne parvint qu'à le faire sursauter et ajouter d'autres ingrédients dans le chaos le plus total. La potion commençait à fumer dangereusement et Severus dut agir rapidement.

- Évacuez tous la salle... Maintenant !

Les élèves se hâtèrent alors que la potion commençait à bouillir. Pour plus de précaution, Severus fut le dernier à quitter la salle alors que la potion explosait. Il alla s'écraser dans le couloir, soulagé d'avoir mit ses robes équipées de sorts de protection.

Le soulagement fut de courte durée quand il réalisa quelque chose de très important. Harry était à son cou pendant l'explosion. Il vérifia rapidement que les élèves allaient bien et fut ravi de constater qu'un Serpentard intelligent était allé chercher l'infirmière et la directrice. Il ôta doucement le chat de sur ses épaules pour le protéger du choc. Le pelage de Harry était légèrement roussi et il releva des yeux brillants de douleur sur Severus alors qu'il poussait un faible miaulement. Il ne pouvait pas toucher les endroits où la potion avait atteint Harry, Severus caressa donc sa tête et ses oreilles, seules parties épargnées.

- Tout ira bien Potter... Dit-il à voix basse.

Harry n'avait pas survécu à la guerre pour mourir à cause d'un étudiant incompétent.

- Tout ira bien... Que fait ce crétin de médicomage ? Siffla t-il d'agacement quand il vit Harry fermer les yeux.

Severus berçait Harry dans ses mains et allait courir jusqu'à l'infirmerie quand un Poufsouffle serviable cria.

- Professeur Snape...Le professeur Potter est... rougeoyant !

La peur s'empara de Severus alors qu'il baissait les yeux sur Harry pour voir si ce que l'élève disait était bien vrai. Harry rougeoyait brillant un moment avant de disparaître dans un crac ressemblant à un bruit de transplanage. Il regarda ses mains, totalement abasourdit. Alors que la directrice et l'infirmière apparaissaient enfin au coin du couloir, une pensée colérique lui traversa soudain l'esprit « il semblerait que Potter soit juste blessé et me laisse gérer seul cette pagaille » Severus soupira et commença ses explications.

Harry poussa un faible gémissement semblable à un miaulement alors qu'il sentait l'herbe sous son corps. Il eut à peine la force de relever la tête pour regarder autour de lui afin de déterminer quels problèmes l'avaient trouvé cette fois ci. Il poussa un soupir quand il se rendit compte qu'il était seulement dans le parc de Poudlard. Il s'étendit en espérant que quelqu'un le trouverait bientôt... il ne pouvait pas du tout bouger, la partie de son corps brûlée par la potion lui faisait bien trop mal.

Il ferma les yeux et une partie de lui espéra que tout n'allait pas s'arrêter ici pour lui. Il ne semblait pas être un esprit. Il pensa que s'il était mort sous sa forme de chat, il serait stupide d'organiser des funérailles pour lui. Il eut un genre d'éternuement, comme pour rire alors qu'il imaginait ce que dirait les unes des journaux « Le garçon qui a survécu mort aujourd'hui ». Il frissonna alors qu'un brouillard glacé commençait à s'emparer de lui et espéra qu'il mourrait seulement en sombrant de le sommeil et ne se réveillerait jamais. Ne la méritait-il pas ? Cette mort sans douleur ?

Il soupira quand il entendit des pas approcher de lui. Il n'arrivait pas à décider s'il devait se redresser ou pas. Il ouvrit doucement un œil et miaula quand il aperçut une personne. Il aurait presque pu penser que c'était Severus avant qu'une voix s'élève.
Qu'avons nous là ? Un petit chat... avec une brûlure de potion... humm.. intéressant...

Il fut ramassé par de longues et fines mains puis blottit contre un torse chaud. Il commença à ouvrir les yeux pour tenter de voir qui le tenait mais sa vue commença à se troubler. « Oh..Bien » 'aucune importance, encore un voyage à l'infirmerie pour moi' pensa t-il. N'ayant plus la force de rester éveillé, Harry laissa sa tête retomber contre le torse chaud alors que la silhouette commençait à se déplacer vers le château.

La suite prochainement, nous avons déjà de l'avance sur cette traduction.
Vous pouvez laisser vos commentaires à ce lien --> http://lsy.xooit.fr/t139-The-Nine-Lives-of-Harry-Potter-Commentaires.htm#p6…
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"L'histoire est faites de mensonges sur lesquels tous sont d'accord" Napoléon 1er
Revenir en haut
MSN Skype Fanfiction.net FictionPress Manyfics
Publicité






MessagePosté le: Sam 23 Juin - 11:36 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cleo McPhee
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2012
Messages: 392
Localisation: Ici et ailleurs
fandom:: Harry Potter, NCIS, Esprits Criminels, Death Note, Naruto (UA), FMA (UA), Numb3rs, Dr House, Twilight, XMen, Demons, Sherlock, Tokio Hotel, CSI (Miami, NY, Vegas), Supernatural, Avengers, etc etc
Gémeaux (21mai-20juin) Coq
Cotations Membres: 173
Moyenne: 0,44

MessagePosté le: Mar 26 Juin - 14:01 (2012)    Sujet du message: The nine lives of Harry Potter Répondre en citant

Chapitre 2 : Dazed and Confused

Harry remua alors qu'il sentait les mains étonnamment chaudes se déplacer sur son corps. Il poussa un miaulement plaintif alors que quelque chose se pressait contre lui, le forçant à ouvrir les yeux. Il lui fallut énormément d'énergie, plus encore qu'il n'aurait imaginé en avoir. Les images qu'il voyait étaient très floues ; Ce qui était étrange puisqu'il avait fait soigner ses yeux depuis longtemps, pour la guerre. Il cligna des yeux plusieurs fois et vit une robe sombre qui bougeait devant lui. Pourquoi Severus ne l'avait-il pas forcé à reprendre sa forme humaine ?

Il essaya de se rappeler de ce qui était arrivé... il y avait eu une explosion... la douleur... puis... l'herbe ? Non, il était devant Poudlard et il pensait que Severus l'avait trouvé mais ce n'était pas Severus. Sa vision commença à s'éclaircir, il leva alors sa petite tête et il pensa qu'il devait encore rêver. Salazar Slytherin avait les yeux fixé sur lui. Il avait de sérieux problèmes si ce n'était pas un rêve.

Il avait souvent vu des images du fondateur Slytherin ; Et même s'il avait l'air beaucoup plus jeune, il était sûr que c'était bien Salazar Slytherin. Il avait des pommettes bien définies et un menton presque délicat. Ses yeux étaient bruns foncé, presque noirs, comme ceux de Severus. Ses cheveux étaient longs, noirs, raides et rassemblés derrière ses oreilles. C'était définitivement Salazar.

Salazar sourit alors que le chat qu'il avait trouvé se réveillait. Il était un peu inquiet par les dégâts provoqués par la potion mais il serait capable de prendre soin de lui assez facilement. Il aurait juste besoin de l'onguent approprié pour la brûlure. Il caressa le chat et le regarda redresser la tête pour la poser sur sa main.

- Voilà, je suis sûr que tu te sens mieux.

Il ne savait pas comment le chat s'était retrouvé dans cette situation. Il devrait donner son avis sur la manière approprié de s'occuper d'un familier. Il était furieux à l'idée qu'un étudiant ait pu blesser cet animal inoffensif et l'abandonner ensuite pour ne pas avoir d'ennuis. C'était irresponsable et ça aurait été impardonnable si l'animal avait eu à souffrir de dommages permanents.

Il remarqua que le chat avait l'air un peu sonné. Pour être honnête, il avait l'air d'être assez jeune, presque un chaton. Il caressa ses oreilles et dit :

- Peut être aimerais-tu te reposer un peu ? Et ensuite, nous pourrions tenter de retrouver ton maître et voir s'il est apte à te récupérer.

Il sembla réfléchir, comme si le chat avait piqué sa curiosité et frotta ses oreilles.

- Ne t'inquiète pas. S'il ne te convient pas, je suis sûr que je pourrais trouver de la place dans ma chambre.

Même s'il ne pouvait s'imaginer à quel point Godric allait le tourner en ridicule. Il ne le savait que peu mais le maître des potion était très sensible en ce qui concernait les animaux. Il fronça les sourcils et pensa, au fond de lui même, qu'il pourrait affronter quelques remarques pour le bien être du chaton. Il sourit intérieurement, il était déjà attaché à l'animal.

Harry n'avait écouté que la moitié de ce que Salazar avait dit. Son esprit était un peu embrumé alors qu'il réalisait qu'il était sûrement revenu à l'époque des fondateurs...sous sa forme de chat. Il tenta de se rappeler de ce qu'il avait lu sur l'histoire des Animagus. Étaient-ils acceptés à cette époque ? Il le pensait... mais que ferait Salazar s'il réalisait que le chat qu'il venait de sauver était en fait un Animagus?

Il était tellement fatigué et décontracté qu'il n'arrivait plus à penser. Il se sentait si bien entre les mains de Salazar qu'il commença à somnoler alors qu'il tentait de réfléchir. Il était à l'ère des fondateurs...en tant que chat...avec Salazar Slytherin. Comment allait-il faire pour revenir à son époque sans modifier le fil du temps ? Il savait qu'il ne pouvait pas rester...il savait que ça affecterait le futur, qu'il le veuille ou non.

Voyant que le chat s'était rendormit, Salazar le cala mieux dans ses mains et l'emporta dans le couloir. Il n'allait pas prendre le risque de laisser l'animal seul dans son laboratoire de potion. Il avait vu quel mésaventure le chat venait de vivre avec les potions. C'était l'heure du repas du soir de toute façon. Il allait amener le chat avec lui pour voir si un de leurs étudiants le reconnaîtrait.

Il était pratiquement sûr que c'était un né-moldu qui avait blessé le chat. Il savait que les autres fondateurs désapprouvaient son insistance à ce qu'ils étudient dans une autre école. Ils le regrettaient. Les moldus n'avait aucune confiance en la communauté magique. Les enfants sorciers savaient que les familiers étaient importants, aucun ne serait resté les bras croisés à le regarder souffrir.

Godric s'installa à la table d'honneur et sourit à tous les étudiants qui étaient devant lui. Il avait prit son temps et Merlin savait qu'il avait plus de patience qu'il ne paraissait. Mais ils n'avaient que ça. Hogwart était devenu une grande famille, les étudiants apprenaient et la population sorcière ne cessait de se développer. Tout allait bien. Il se préparait à manger quand il remarqua qu'il semblait manquer quelqu'un. Il fronça légèrement les sourcils, agacé. Il savait que Salazar pouvait se laisser entraîner par ses recherches, mais ce n'était pas une raison pour arriver en retard au repas. C'était le seul repas où tout le monde pouvait se rassembler pour manger ensemble.

La porte s'ouvrit enfin et Salazar s'avança avec sa réserve habituelle. Il disait souvent au chef Slytherin qu'il semblerait plus accessible aux étudiants s'il laissait une partie de ses cheveux encadrer son visage. Salazar le regardait alors et rétorquait que la futilité n'était pas adapté à la préparation de potion. Il se disait alors que Salazar devait le trouver futile avec sa chevelure sauvage rouge et or.
Godric plissa les yeux quand il vit que Salazar berçait délicatement quelque chose dans ses bras. Avait-il était blessé d'une façon ou d'une autre ? Était-ce pour cette raison qu'il était en retard ? Il fronçait les sourcils en regardant les étudiants, tentant de déterminer si l'un d'eux était suspect. Ils eurent tous l'air surpris par le regard de Godric et ne montrèrent aucun signe de nervosité. Salazar s'installa à côté de Godric et se contenta d'arquer un de ses sourcils en disant :

- Nous pouvons commencer.

Comme si c'était la faute de Godric si le repas commençait en retard.

Ils dirent les bénédicités avant le repas et ensuite, le flot de parole des élèves s'éleva dans un joyeux brouhaha, les discussions débutèrent par les potins du jour. Ici, dans ce château isolé avec seulement un petit village à côté, à part les études et les ragots, les étudiants n'avaient rien à faire. Il sourit et se tourna vers Helga quand elle tapota doucement son épaule.

Même si elle semblait douce, il ne valait mieux pas se retrouver face à Helga en combat. Elle pouvait être aussi sauvage qu'une tigresse en cas de besoin. Son apparence délicate avec ses cheveux blonds légèrement ondulés et ses yeux bleus avait trompé plus d'un homme, à la fois dans les bataille et dehors.

- Salazar, tout va bien ? Tu sembles ressentir une gêne de ce côté.

Elle chuchota alors que Salazar n'avait aucune envie d'écouter ses spéculations ; Bien qu'il sache que s'ils voulaient, tous pouvaient utiliser l'occlumencie pour savoir à quoi il pensait.

Rowena, qui était assise près d'Helga, se pencha en arborant le sourire de celle qui savait. Elle semblait être aussi sombre que ses cheveux bruns foncés qui encadraient l'arrondi de son visage et la dureté de ses yeux saphirs alors qu'elle murmura diaboliquement :
Oh, ce n'est pas lui qui est blessé, Salazar à un cœur tendre après tout.

Les trois autres regardèrent discrètement sous la table et virent que Salazar gardait une main sur ses genoux en mangeant. Son bras bougeait à peine et quand il le faisait, il faisait de très légers mouvements de va et vient. Pensant que les autres fondateurs ne faisaient pas attentions à lui, il appela un elfe et lui demanda d'apporter une soucoupe de lait. Il furent confus face à cette demande jusqu'à ce qu'un petit chat noir bondisse sur ses genoux et commence à boire le lait fraîchement servi. Ils n'eurent pas le loisir de l'observer longtemps avant que Salazar ne le remarque et braque son regard intimidant sur eux.

- Puis-je vous aider ?

Le trio le fixa stupéfait et Godric arbora un large sourire avant de dire :

- Oh, nous sommes juste curieux à propos de ton ami...

Godric se sentit comme un enfant prit en faute alors que Salazar se redressait et indiquait sur un ton qui montrait que cette histoire ne les regardait pas...

- Ah, et qui est ce « nous » ?

Ses sourcils se rapprochèrent alors qu'il se retournait vers Helga et Rowena pour réaliser qu'elles avaient entamé une discussion de leur côté, le laissant se sortir seul du pétrin. Il gémit intérieurement de la fourberie des femmes et dit :

- Alors, qui est-il ?

Harry se réveilla sur Salazar et n'eut pas vraiment le temps de réfléchir avant que son corps, épuisé, ne réclame de la nourriture. Il semblait que Salazar sache exactement ce dont il avait besoin puisque une coupelle de lait apparut. Sans hésitation, Harry sauta sur la table et se mit à boire goulûment le lait. Ses oreilles tremblaient alors qu'il entendait les échanges entre Godric et Salazar. Il fit une pause dans son repas, trop abasourdit pour continuer à manger en écoutant leurs badineries. Les badineries n'étaient pas vraiment chaleureuses mais il s'avéra qu'ils étaient tout de même amis. Il se demanda alors ce qui avait bien pu se passer...

Il remarqua alors que Godric l'observait attentivement et lui répondit par un « meow » poli avant de retourner à son repas. Il semblait que Salazar savait parfaitement traiter avec Godric.

Godric savait que Salazar avait toujours aimé les animaux. En fait, cette année, il avait même proposé qu'un cours de soin aux créatures magiques soit mit en place. C'était une bonne idée, il devait l'admettre, il était juste surpris que Salazar ait été le seul à y penser. Il constata également qu'il faisait intérieurement la moue en voyant avec quelle tendresse Salazar caressait le chat. Salazar n'était jamais tendre avec lui.

Salazar vit aussitôt que Godric boudait et murmura :

- Tout ce qu'il y a à savoir c'est que c'est un familier blessé que j'ai sauvé. Jusqu'à présent, personne n'a eu le courage de venir le récupérer et de l'avoir laissé mourir.

Le regard sur son visage lui fit comprendre que Godric savait parfaitement quel type d'élève il pensait responsable de tout ça. Godric secoua la tête.

Les élèves peuvent parfois être...et bien, très enfantins... mais je doute qu'aucun d'entre eux aient pu blesser ainsi un familier.
Harry savait que le débat commençait entre eux et il ne pouvait même pas intervenir, ils se disputaient à son propos alors qu'il n'était même pas censé être ici. Il s'éloigna gracieusement de la soucoupe pour aller lécher la main de Salazar puis se dirigea en boitant vers Godric et fit de même.

L'expression de colère s'évapora du visage de Salazar face à ce baiser et il caressa doucement le corps de Harry.

- Bien, si personne ne vient le réclamer, j'ai l'intention de le garder... il fit une pause. Ça ne te dérange pas ?

Godric fut abasourdit. Il ne pouvait se rappeler d'une seule fois où Salazar lui avait demandé la permission de faire quelque chose, même s'ils partageaient les mêmes quartiers. Il combattu son envie de sourire à Salazar et répondit.

- Bien sûr, il semble adorable.

En suivant leur conversation, Harry dû admettre qu'il était heureux, il avait au moins un endroit sûr pour cette nuit. Le seul problème était... quand pourrait-il reprendre sa forme sans être vu. Il supposa qu'il avait jusqu'à la nuit pour trouver la solution.

La suite prochainement... Les commentaires au lien présent à la fin de premier Chapitre...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"L'histoire est faites de mensonges sur lesquels tous sont d'accord" Napoléon 1er
Revenir en haut
MSN Skype Fanfiction.net FictionPress Manyfics
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:20 (2017)    Sujet du message: The nine lives of Harry Potter

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com